ACTINIDIA KOLOMIKTA, LE KIWI ARCTIQUE

Il est bien trop rare de voir au Luxembourg une plante grimpante très attrayante, pas trop haute, proche du célèbre kiwi : le Flamingo arctique, Actinidia kolomikta. Ce bois d’escalade robuste et simple méritait une large distribution dans nos jardins.

Le nom quelque peu maladroit de « stylo à rayons »;, qui décrit la disposition des organes floraux féminins dans la fleur, peut peut-être contribuer au fait que la plante dioïque (il existe des plantes femelles et mâles) est à peine connue.

Les feuilles des plantes mâles en particulier sont extrêmement remarquables et attrayantes. La face supérieure de certaines feuilles se transforme partiellement ou complètement en un blanc métallique, qui devient ensuite lentement rose clair. Plus la plante vieillit, plus la coloration des feuilles devient intense.

Chez les plantes mâles, la coloration est beaucoup plus prononcée que chez les plantes femelles. C’est la raison pour laquelle les premiers se retrouvent avant tout dans la culture. Dommage, car les plantes femelles développent des fruits extrêmement savoureux, de type groseille à maquereau, d’environ 2 cm de long. Mais la recherche d’une plante femelle est généralement vaine.

Deux variétés femelles de l’Est,’ Ananasja Mitschurina’; et’Klara Zetkin’;, qui ont été sélectionnées pour leurs fruits plus gros, jusqu’à 4 cm de long, ne sont pas disponibles chez nous. Les fleurs blanches qui apparaissent en juin, juste en dessous de 1,5 cm de large, dégagent un parfum agréable.

Actinidia kolomikta, originaire des forêts de montagne de Sibérie orientale, de Mandchourie et du Japon, préfère les sols de jardin frais et les endroits chauds et ensoleillés, mais il se débrouille aussi bien à mi-ombre – mais des feuilles moins colorées se forment.

Il est difficile d’imaginer qu’il ne s’agit pas ici d’une variété horticole, mais d’une plante qui pousse dans la nature, les feuilles semblent si irréelles. Il pousse de 3 jusqu’à 5 m de haut ; et il devrait être tiré vers le haut sur des pergolas, sur des murs ou grimper dans un arbre. Pour cela, elle a besoin d’un fil, d’une chaîne ou quelque chose de similaire, auquel elle peut s’enrouler.

Ceux qui ont encore un endroit appropriée dans le jardin ou à la maison, devraient planter ce beau trésor. Même les chats adorent aussi Actinidia kolomikta quand ils bourgeonnent, car la fleur dégage des odeurs particulièrement fines. Une plante a donc été presque détruite par les chats. Un petit brassard autour du col de la racine empêche un contact intime excessif avec le kiwi arctique !

Eike Jablonski (LTA)

 

 

 

Nos partenaires