ANÉMONE PULSATILLE-PULSATILLA VULGARIS ‘ALBA’

L’anémone, Pulsatilla vulgaris, a été trouvée il y à longtemps dans de nombreux jardins luxembourgeois. L’arbuste vivace est un trésor rare et strictement protégé des prairies calcaires sèches de notre région, poussant dans la nature où, en raison du sol pauvre, aucune concurrence excessive ne peut le prospérer et remplacer.

Dans la région de la Moselle, également juste de l’autre côté de la frontière française, et dans le sud de l’Eifel, dans la « Prümer Kalkmulde » , il existe encore des stocks plus importants de cette plante protégée. Les plantes cultivées dans le jardin sont pour la plupart d’anciennes sélections avec de plus grandes fleurs. La croissance plus forte par rapport à l’emplacement naturel doit généralement être attribuée au sol plus solide du jardin. D’ailleurs, l’anémone a déjà été rapporté ici il y a des 25 années, dans le journal de mai numéro 1988, par le Coin de Terre et du Foyer.

Une variété particulièrement belle est la variété à fleurs blanches « Alba »;. Cette Anémone blanche florifère, était déjà cultivée il y a plus de 200 ans dans les jardins du monastère, à côté de la forme florale normale et violette, avant tout comme plante médicinale. On l’utilisait, entre autres, pour traiter les maladies rénales.

La violette ainsi que la forme blanche deviennent assez vieilles dans le jardin à l’endroit approprié – on connaît d’anémone âgée de 40. En plus d’un sol plutôt calcaire et maigre, il est important qu’aucune plante vivace ou arbuste à croissance rapide ne déplace la plante ou n’en retire de la lumière, car les anémones sont des enfants du soleil ! La fleur s’ouvre généralement dès le mois de mars, elle ne s’élève que de quelques centimètres au-dessus des feuilles poilues et fendues. « Ouschterblumm »; fait référence au temps de floraison autour de Pâques. Cette année, cependant, la fleur vient juste de s’ouvrir le 15. avril!

Le nom luxembourgeois « Daiwelsbaart »; fait référence aux grappes de graines plumeuses qui adhèrent à l’inflorescence jusqu’au début de l’été et semblent légères et flottantes !

Associées à des fines herbes, comme celles que l’on trouve dans les milieux naturels maigres, les anémones sont encore plus efficaces. En automne, quelques asters plus forts devraient couvrir la Pulsatilla. Cela va sans dire que cette plante rare n’est pas déterrée dans la nature, mais que les plantes vigoureuses sont acquises du jardinier. Seulement là, vous pouvez obtenir la merveilleuse anémone blanche, Pulsatilla vulgaris Alba ‘Alba’.

Eike Jablonski (LTA)

 

 

Nos partenaires