Le marronnier nain – Aesculus parviflora – Aesculus parviflora

Comme son nom l’indique, cette plante, originaire du sud-est de l’Amérique du Nord, est un marronnier arbustif. Les pousses minces et quelque peu clairsemées poussent bien dressées et sont relativement petites avec seulement 6 m de hauteur par rapport aux autres espèces de ce genre.

Les feuilles élégantes à long pétiole brillent d’un rouge bronze éclatant lorsqu’elles sortent, puis passent au vert juteux jusqu’à ce qu’elles atteignent enfin leur apogée dans une magnifique couleur jaune or automnal.

Il est à noter que les feuilles du marronnier sont résistantes à la mineuse du châtaignier. La valeur ornementale de cet arbuste est rehaussée par la période de floraison tardive, qui dure de juillet à août.

Le nom de l’espèce parviflora signifie « petite fleur », mais cela ne veut pas dire que l’arbuste fleurit très peu, mais que les pétales des fleurs individuelles sont très petits.Ceci est soulevé par la base florale luxuriante et les nombreuses étamines très longues et minces.

Les panicules florales terminales, gracieuses, qui fleurissent lentement de bas en haut, peuvent atteindre une longueur de 30 cm. Vers le soir, les fleurs commencent à dégager une odeur agréable , car elles sont pollinisées par les papillons nocturnes. Si cet arbuste est trop ombragé, il n’aura pas de fleurs.

Après les fleurs, les fruits sortent sur les panicules. Le péricarpe est différent de ce du marronnier, non couverte d’épines mais plus petite et complètement lisse. Aesculus parviflora est un arbuste très adaptable, bien que l’ombre légère soit tolérée, il préfère un endroit ensoleillé sur un sol frais, bien drainé et nutritif.

Lors de la planification, il faut tenir compte du fait qu’il s’étend fortement par des stolons et qu’il peut atteindre, avec l’âge, des fourrés jusqu’à 10 m de largeur. Pour les petits jardins, cet arbuste ne convient donc que dans une mesure limitée, mais le jardinier peut profiter du comportement de croissance dans les grands jardins ou parcs en plantant le marronnier comme plante solitaire.

Tom Stein LTA

 

 

Nos partenaires